04 98 05 26 26 | Brue-Auriac, site officiel Accueil

Luttes contre les nuisances sonores

Avec l’arrivée de l’été, des conflits de voisinage peuvent éclater à cause de nuisances sonores répétées. L’auteur du bruit n’a pas toujours conscience de la gène provoquée et oublie parfois qu’il existe des règles en la matière et surtout que le bruit ne connaît pas les limites de propriétés.

De quels bruits parle-t-on ?

Ce sont les bruits inutiles ou agressifs de la vie quotidienne, provoqués par les comportements désinvoltes de personnes, directement ou par l’intermédiaire d’objets bruyants ou d’animaux qu’ils possèdent comme : 
• les cris d’animaux, principalement des chiens mais également des volailles,... 
• les talons, claquements de porte, cris, conversations à voix forte .... 
• les jeux bruyants, les discussions tardives sur les places…
• la pratique d’un instrument de musique, 
• la diffusion du son et de la musique, télévision, chaîne hi-fi .... 
• les appareils électroménagers, 
• les équipements de ventilation et de climatisation individuels,
• les travaux de bricolage, le jardinage…
• les motos, les quads, les scooters…

Cette liste est indicative et non exhaustive. Si ces bruits sont gênants parce qu’ils durent longtemps, parce qu’ils sont très forts ou parce qu’ils se répètent fréquemment, ils constituent une infraction punie par la loi.

En général, mais surtout tard le soir ou tôt le matin, éviter d’être bruyant sur la voie publique (rires, conversations à voix forte, claquements de portières, autoradio...), car chacun a droit au sommeil et au calme.